fbpx
RESERVA
BOOK NOW
Marquesina

SITE OFFICIEL Profitez de votre séjour avec le meilleur prix garanti !Réservez ici et maintenant!

Histoire

Un joyau du modernisme construit en 1906

L'architecte Pere Falqués i Urpí a conçu le bâtiment Palauet dans les Jardinets de Gràcia, un représentant du modernisme classique. Parmi les éléments les plus remarquables, citons les papillons et les trèfles, les balcons sinueux avec des barres en fer forgé, les 57 plafonds classifiés, un impressionnant chandelier composé de miroirs et d'autres lampes centenaires, ainsi qu'un ascenseur d'époque.

El Palauet, un bâtiment moderniste situé au numéro 113 de Passeig de Gràcia à Barcelone. Son histoire abrite une véritable histoire d'amour qui n'a jamais été révélée. Il a été conçu par l'architecte Pere Falqués i Urpí en 1906, la même année où il a conçu les lampadaires du Passeig de Gràcia connus sous le nom de Bancs-Fanals. El Palauet s'appelait auparavant Casa Bonaventura Ferrer, un nom en hommage aux propriétaires de ce prestigieux immeuble.

À l'époque, les familles étaient généralement nombreuses et hiérarchisées, le père/grand-père étant le chef de famille et le principal pourvoyeur. Josep Matheu Mercader, père de la famille en question, était l'une des familles les plus représentatives du secteur textile, des marchands renommés de la ville de Barcelone, qui appartenaient à la bourgeoisie catalane connue et réputée.

Lui et son épouse se promenaient souvent tout au long de Passeig de Gràcia, le centre des magasins de luxe, des boutiques de haute couture jusqu'aux plus grandes marques de mode. Cette promenade traditionnelle se terminait à l'endroit où Passeig de Gràcia rencontre l'Avenue Diagonal, juste en face de ce qui est aujourd'hui El Palauet. Doña Bonaventura Ferrer s'y arrête pour admirer la majestueuse façade architecturale. En silence, elle rêvait, s'imaginant au sommet des balcons modernistes et admirant les meilleures vues de la ville.

Un beau jour, Josep Matheu réalisa l'un des actes d'amour les plus romantiques et anonymes à ce jour, dont l'histoire a été révélée dans un document caché dans l'immeuble lui-même et dont il a raconté les détails sous la forme d'une poésie. Josep acheta l'édifice admiré pour l'offrir à sa femme et le baptisa "Casa Bonaventura Ferrer", en l'honneur de l'immense amour qu'il éprouvait pour son épouse. .

Dès lors, le couple s'installe dans le prestigieux bâtiment avec ses trois fils : Josep, Magín et Joan Matheu i Ferrer. C'est à ce moment-là que leur position sociale s'élève au niveau supérieur, car leurs activités commerciales sont projetées à l'échelle internationale. La famille rénove la moitié du bâtiment en six Suites Royales exclusives et majestueuses : une pour chaque membre de la famille, et une sixième, la 1906, devient un espace familial intime où ils logent les clients qui se rendent à Barcelone pour acheter leurs tissus et textiles exclusifs.

Ils ont transformé le bâtiment en un palais de rêve, avec d'immenses espaces servant de salles d'exposition pour les marchands, des centaines de fragrances et de pièces architecturales uniques, des miroirs et des vitraux hypnotisants, et un nombre infini de recoins secrets aux histoires d'amour jamais révélées.